lundi 27 septembre 2010

L'heure du bilan ?

En février 2009 (souvenez-vous!) je publiais un post sur ce qui pouvait manquer a un Français installé en Inde.
De retour en France, je me suis finalement facilement et rapidement réhabitué a la vie normale - ou censée l'être.
Je suis rentré, mais avec tout de même un peu de nostalgie de plus de quatre années passées en Inde. Pour faire l'exercice complémentaire de celui effectué il y a 18 mois, voici la liste (non-classée) de ce pour quoi j'éprouve surement un peu de nostalgie (a l'exclusion des gens que j'ai quitte - mais pour qui je laisse le privilège d'éventuels commentaires personnels;-))
  • La différence (l'exotisme?). Le fait de pouvoir sortir de chez soi, marcher 15 minutes, et pouvoir cliquer des photos incroyables. Le fait de pouvoir convertir des week-end a rallonge en découverte de lieux aussi improbables que magnifiques. La découverte est le mot clé. La compréhension de l'Inde (pour un occidental) passe par plusieurs phases. La première est celle de l'incompréhension devant tous ses paradoxes, ses différences, sa culture et ses coutumes. La seconde est celle de la pseudo-compréhension. On croit connaitre des gens, on croit prédire les séquences d'actions, les sentiments des gens (qui sont faciles d'accès). On croit comprendre quelque chose qui apparait finalement pas si difficile. C'est superficiel. Et puis, le recul aidant, on passe par une troisième phase ou l'on se rend compte que non, plein de choses nous échappent. Que la connaissance n'induit pas nécessairement une compréhension détaillée. Mais en même temps on accepte la futilité de la démarche et on apprécie les choses et les relations telles qu'elles sont. Je pense qu'il existe une quatrième phase, mais ne peut vous la décrire, je n'y suis pas arrivé. Je pense connaitre quelques personnes qui y sont arrivés - ils méritent respect et écoute (ou lecture).
  • La culture - et ses facettes pratiques. La cuisine. La cuisine de fête, et les plats au Tandoor. Les kebabs. Le chai. Les mangues. Les jalebis et le suji-ka halwa.
  • Les paradoxes, entre-autres le rythme de vie et la simplicité. Dans le chaos de Delhi, la vie est finalement paisible. C'est l'un des paradoxes de l'Inde, qui s'explique peut-être par le point suivant. La simplicité est un autre paradoxe. Le quotidien peut être très complique, de même pour les relations avec les Indiens. Mais il existe aussi beaucoup de moments de simplicité, parfois la ou on ne les attend pas. Le service que vous rendra cet habitant que vous ne reverrez jamais. Le sourire d'un enfant a la vue d'un objectif. Des petits riens que l'on oublie parfois ici.
  • Delhi. Delhis. Les Delhiites. Old Delhi. New Delhi. Je me souviens d'un commentaire entendu lors de ma première année en Inde. Un Français prodiguait des conseils a un petit groupe de compatriotes (dont moi): "Le Rajasthan est une région formidable, mais Delhi ne vaut pas le détour. Y passer une journée pour attendre l'avion est suffisant, a part le fort rouge, il n'y a pas grand chose a voir". C'est faux. A Delhi, il y a tout a voir. Il y a une multitude de monuments, petits et grands, connus ou caches, restaurés ou en perdition. Il y a aussi une multitude d'ambiances. De la vie urbaine, l'Inde moderne. De la vie traditionnelle, quasiment de village. Delhi est authentique. Delhi vaut le voyage. Mais Delhi est immense. Il faut du temps pour apprendre a la connaitre. Heureusement il existe une littérature maintenant importante pour la découvrir.

6 commentaires:

véro a dit…

bon ben voilà que tu me redonnes le regret d'avoir loupé mon voyage. c'est toujours un projet dans ma tête. juste, je ne connais pas le délai...

Corpusmind a dit…

Joliment dit..;A méditer...

Babzy a dit…

En voilà des choses qui vont te manquer ...:) par ailleurs peux tu nous dire ce que sonr les jalebis et le suji-ka halwa ? ;)

champagnenCorreze a dit…

Merci pour ce commentaire-bilan de tes 4 années indiennes.
Tous mes souhaits pour trouver une accroche photographique originale dans notre monde occidental souvent lisse, du moins en apparence !

Oakland Daily Photo a dit…

Your reflections are very interesting, especially the stages of "knowing" a different culture. The recent portraits you've posted are charming and remind us of how much we share despite our differences. Thanks.

KATEDJAY a dit…

Oui Delhi est une ville passionante à découvrir, J'ai bcp apprécié votre commentaire, il reflète exactement mon sentiment à propos de Delhi.
Merci pour ce beau témoignage, Qui je l'espère donnera envie, aidera ceux qui hésitent à visiter cette ville très intéresante.
Salutations de Genève.